DÉCONFINEMENT LE 11 MAI 2020, QUEL AVENIR POUR L’EDPM

Alors que la crise sanitaire du coronavirus Covid19 n’est pas terminée, un mot trotte dans la tête de tous : le déconfinement. C’est vrai aussi bien pour les particuliers qui rêvent d’une liberté retrouvée, que pour les politiques qui cherchent de nouvelles solutions.

edpm-transport-covid-19

Crédit Photo @Taz Manie

Au moment où les Français reprendront le chemin du travail, tous les experts estiment qu’il faudra repenser les mobilités, au détriment des transports en commun, devenus alors synonymes de dangers. Et si le déconfinement voyait alors le triomphe du vélo et des EDPM (engins de déplacement personnels motorisés), que ce soit des EDP motorisés ou pas ? Intégrés désormais au Code de la Route, ils devraient en effet bénéficier d’un vrai coup de pouce, découvrez pourquoi.

Après les transports en commun, le déplacement personnel ?

C’est désormais clair pour de nombreux experts en mobilité, l’après confinement va s’accompagner d’une crise des transports en commun, pour au moins deux raisons:

-une raison sanitaire, le risque lié au confinement dans une rame de métro ou un bus bondé étant très largement avéré.
-une raison psychologique, l’utilisateur hésitant à prendre ce type de transports, par définition riche en germes.

D’où le problème : comment répondre à cette nouvelle demande de transports ?

En réalité, c’est assez simple sur le principe : cette crise des transports en commun va forcément se faire au bénéfice des transports individuels.
Mais les autorités cherchent partout dans le monde à privilégier toute solution alternative à la voiture : marche à pied, vélo ou EDPM vont ainsi être largement favorisés. C’est d’autant plus vrai que certaines solutions ont déjà été largement éprouvées lors des grèves des transports de fin d’année.

Les amateurs de vélo, de gyroroue ou de trottinette électrique en seront ravis : d’autant que le moment venu, un casque intégral avec visière en plus d’un masque alternatif devrait bien les protéger lors de leur déplacement.

De Paris à Berlin en passant par Bogota

les autorités pratiquent aujourd’hui ce qu’on appelle l’urbanisme tactique : l’idée est de faire des aménagements de pistes cyclables supplémentaires qui soient légers, rapides à mettre en œuvre et réversibles. En d’autres termes, l’objectif affiché est de donner moins d’espace chaussée aux voitures pour favoriser les transports alternatifs individuels (vélo, scooter, EDPM…).

Dans le monde, les exemples se multiplient rapidement : en Colombie, plusieurs pistes cyclables provisoires ont ainsi été créées à Bogota, sur 76 km au total. Berlin et Montpellier font de même. Oakland a carrément fermé 120 km de voirie au trafic motorisé non résidentiel, pour accroître la distanciation sociale.

Sous l’impulsion d’Elizabeth Borne

le ministère des transports a demandé au Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement) de recenser et de réfléchir aux différentes innovations mondiales favorisant ces nouvelles mobilités. Toutes les grandes métropoles y réfléchissent, en France et dans le monde.

Favoriser les déplacements individuels

Si favoriser les déplacements individuels apparait comme la solution idéale en déconfinement, il y a fort à parier que l’état ou les collectivités vont donc inciter les particuliers à choisir cette nouvelle option. Les meilleures incitations étant financières, on aimerait imaginer une aide à l’achat d’EDPM, à l’image de la prime velo électrique 2020. Outre l’aide transports déjà donnée par certaines villes comme Paris, Marseille, Lyon, Bordeaux, Toulouse… de nombreuses collectivités avaient d’ailleurs décidées de compléter la subvention vélo.

Il serait donc tout à fait logique que l’achat d’une gyroroue ou un achat de trottinette électrique EDPM soit également favorisé, avec des aides financières. Actuellement, le décret relatif aux aides à l’achat de véhicules non polluants ne concerne que des véhicules à deux roues : si certaines trottinettes électriques homologuées route peuvent en bénéficier sous conditions, c’est exclus pour les EDPM. Il faut espérer que les associations comme l’ANUMME s’emparent donc de la question.

Pour beaucoup, il est désormais clair qu’il sera, au moins durant quelques mois, moins dangereux d’avoir un moyen de déplacement personnel type NVEI / EPDM, plutôt que de prendre les transports en commun. Et tellement plus agréable !!!

deconfinement-transport-gyroroue shop

Le marché des EDPM après le déconfinement ?

Tous les experts estiment qu’il y aura un « avant » et un « après » confinement. Mais tous ne sont pas d’accord sur le comportement qu’adopteront alors les consommateurs.
Seront-ils dans une position de défiance, liée à la peur sanitaire et à la crise économique ?
Ou seront-ils au contraire dans une dynamique de confiance, liée à la liberté retrouvée et à l’espoir d’une avancée de la recherche mondiale, monopolisée sur les traitements et les vaccins ?

Le déconfinement récent en Chine nous donne un élément de réponse.
Le jour J, la plus grande boutique Hermès de Chine a en effet réalisé un chiffre d’affaires historique, jamais vu, de… 2,4 millions de dollars en une seule journée !!!
Non seulement les consommateurs étaient de retour, mais ils voulaient se faire plaisir. Malgré des inquiétudes certaines, l’homme garde espoir et veut en profiter : car après le confinement, il faut vivre. Et même re-vivre !!! C’est d’ailleurs un principe que ne reniera aucun wheeler : la roue tourne ! Toutes proportions gardées, le marché des roues électriques ou des trottinettes électriques devrait suivre la même trajectoire.

L’EDPM, l’allié du déconfinement 1

La liberté retrouvée

Pour un amateur de glisse urbaine, retrouver le goût de la liberté va être un plaisir décuplé. Privé de sensations durant des semaines, il va vouloir les revivre, peut-être avec excès, se faire plaisir, éprouver de nouvelles sensations quasiment oubliées !

Ce sera peux être l’occasion pour beaucoup de se faire plaisir avec une nouvelle gyroroue améliorés ou haut de gamme par exemple. Par chance, plusieurs modèles innovants vont sortir au même moment, comme les Gyroroues Inmotion V11 ou la KingSong KS S18.

D’un côté des passionnés pressés de se faire plaisir pour retrouver le goût de la liberté et la sensation de glisse ; de l’autre des autorités disposées à favoriser les déplacements personnels : tout laisse donc à penser que l’été 2020 et la rentrée suivante verront le triomphe de l’engin de déplacement personnel motorisé (EDPM), pour le plus grand bonheur des amateurs de NVEI.

C’est peut-être le bon moment pour choisir son prochain modèle ?!
À qui le tour 😉 ?

Parigo mène l’enquête

Entretien exclusif : Anne Hidalgo, maire de Paris, nous livre sa vision de la mobilité post confinement. Pas question pour elle de voir déferler dans Paris les véhicules thermiques individuels, voiture ou moto. 50km de pistes cyclables pour les VELO & EDPM en plus...

MAJ APPLICATION KINGSONG

Nouvelle MAJ KINGSONG 1.1.0 - Mode d’emploi APPLE en Français TEST SUR KS-18L- IOS 13.4 Iphone X Faite votre recherche sur APPLE STORE: SOFTTUNER Il n’est pas obligatoire de s’enregistrer, cliquez LOGIN GUEST sur la fenêtre des identifiants. Cliquez en haut à droite...

KINGSONG S18 VS INMOTION V11 🔥

INMOTION V11 OU KINGSONG S18⎜LAQUELLE EST LA MEILLEURE ? Si l’hirondelle fait le printemps, elle fait aussi le bonheur des Wheelers. Car en ce début avril, deux grandes marques ont présenté leurs nouveaux modèles, INMOTION avec sa gyroroue V11 et KINGSONG avec sa...

Pin It on Pinterest

Share This